Accoucher aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas, environ 30% des accouchements ont lieu à la maison sans anesthésie. Si cette perspective vous effraie, n'hésitez pas à en parler avec votre médecin de famille. Il vous dirigera vers un hôpital où vous recevrez l'encadrement souhaité.

Vérifiez votre police d'assurance-maladie

En cas de grossesse, vérifiez ce que votre police d'assurance-maladie (ziektekostenverzekering) couvre en termes de prestations de soins prénataux, d’accouchement et de soins postnataux.

  • En effet, certaines assurances ne remboursent le suivi et l'accouchement à l'hôpital que s'il est question d'un risque médical avéré (medische indicatie), par exemple une grossesse multiple ou à risque, des antécédents familiaux justifiant un suivi particulier, certaines complications, etcetera.
  • Si vous êtes originaire d'un pays où l'accouchement à l'hôpital sous anesthésie locale est courant, vous bénéficierez généralement de l'indulgence de votre médecin de famille (huisarts) qui vous indiquera une sage-femme/obstétricienne (verloskundige) ou un gynécologue rattachés à un hôpital. Demandez-lui de mentionner qu'il existe une indication médicale dans sa lettre de référence; ceci vous servira de justificatif vis-à-vis de votre assurance-maladie.
  • Informez officiellement votre assurance-maladie de votre grossesse dans les 3 premiers mois de celle-ci. Vous pourrez ainsi régler en toute sérénité les soins postnataux (kraamzorg), pour lesquels il y a toujours de longues listes d'attente.

Choisissez le type d'accouchement qui vous convient

Avant d'opter pour un accouchement à la maison ou à l'hôpital, réfléchissez à la situation qui vous convient le mieux. Parlez-en autour de vous et avec d'autres (futures) mamans. L'expérience des unes et des autres vous aidera à faire votre choix.

  • Accouchement à domicile: aux Pays-Bas, l'accouchement à domicile est encouragé. L'idée sous-jacente est que la naissance est un acte naturel qu'il ne faut pas surmédicaliser et que la future maman est plus détendue dans un environnement qui lui est familier, entourée des siens, ce qui rend les douleurs de l'enfantement plus supportables.
  • Accouchement à l'hôpital: si vous n'avez pas une indication médicale, vous pouvez choisir pour une sage-femme rattachée à un hôpital.

Quant aux méthodes de gestion de la douleur (qu'il s'agisse d'épidurale, d'injection de péthidine ou de la méthode Tens), elles sont appliquées aux Pays-Bas. De nombreuses assurances-maladie les remboursent d'ailleurs et les grands hôpitaux disposent en permanence d'un anesthésiste (y compris le week-end et les jours fériés) capable de vous faire une épidurale sur demande.

Sage-femme ou gynécologue?

En règle générale, que vous décidiez d'accoucher à la maison ou à l'hôpital, le suivi de votre grossesse sera assuré par une sage-femme/obstétricienne. Les gynécologues se réservent en effet les grossesses les plus problématiques.

Dès que votre grossesse est confirmée, et si vous envisagez d'accoucher à la maison, vous pouvez contacter directement une sage-femme (généralement entre la 8ème et la 12ème semaine de grossesse) et prendre rendez-vous avec elle. Une lettre de référence de votre médecin traitant n’est pas nécessaire. Pour trouver une sage-femme, consultez notre page de médecins/professionnels de la santé francophones ou renseignez-vous auprès d'autres mamans.

Si vous souhaitez accoucher à l'hôpital, il vous faudra d'abord prendre rendez-vous chez votre médecin de famille et obtenir une lettre de référence pour un gynécologue rattaché à un hôpital.

Que fait la sage-femme?

La sage-femme surveille votre état de santé et celui du bébé. Les visites à la sage-femme se feront plus fréquentes au fur et à mesure que votre grossesse avance. Vers la fin du terme, elles deviendront hebdomadaires.

La sage-femme vous informera sur l’accouchement à domicile ou à l’hôpital et vous conseillera sur tout ce qui touche à une alimentation saine et équilibrée, ainsi qu'à un comportement sûr, durant votre grossesse.

  • Si vous décidez d'accoucher à domicile, ce sera elle qui vous guidera et vous soutiendra pendant l'accouchement. La sage-femme sera généralement assistée par une aide soignante (kraamverzorgster) qui prendra immédiatement le bébé en charge après sa naissance.
  • Si vous accouchez à l'hôpital sans indication médicale, ce sera votre sage-femme qui vous aidera à accoucher, le gynécologue et/ou l'anesthésiste n'intervenant que si des complications surviennent ou que si vous avez exprimé votre souhait d'avoir une épidurale.

Après la naissance

Aux Pays-Bas, les soins postnataux sont délivrés par des organisations réunies sous l'appellation kraamzorg. La plupart des assurances-maladie remboursent les soins postnataux (d'une durée maximale d'une semaine) à condition que vous les ayiez réservés au début de votre grossesse. Certains assureurs exigent en outre que vous fassiez appel aux services d'organisations avec lesquelles ils ont passé des contrats de coopération. En savoir plus sur les soins postnataux.

N'oubliez pas non plus de déclarer la naissance de votre enfant dans les 3 jours auprès de la municipalité néerlandaise où il est né (qui peut donc être différente de celle où vous avez votre résidence).

Si vous n'êtes pas de nationalité néerlandaise, certains pays vous offrent la possibilité de déclarer la naissance de votre enfant auprès de leur ambassade aux Pays-Bas. Renseignez-vous à l'avance afin de régler les formalités dans les temps voulus.

Sachez que lorsque vous déclarez la naissance auprès d'une municipalité néerlandaise, vous pouvez demander un extrait de naissance international. Si vous avez besoin d'un tel extrait pour faire enregistrer votre enfant auprès d'une ambassade, il vous sera délivré gratuitement. Vous devrez toutefois payer d'éventuelles copies supplémentaires.

Veuillez noter que certaines ambassades (dont l'ambassade de France) n'acceptent pas un simple extrait de naissance (uitreksel van geboorte), mais exigent une copie intégrale de l'acte de naissance (volledig afschrift van akte van geboorte). Soyez dès lors précis lorsque vous formulez votre demande auprès de la municipalité.

Savoir plus

ACCESS Guide: Having a baby in the Netherlands (PDF, 4 MB)

Publié: 21 décembre 2015Dernière mise à jour: 12 mars 2018