Fête de la Saint-Nicolas

La fête de la Saint-Nicolas (appelé «Sinterklaas» en néerlandais) est une tradition séculaire et très vivace aux Pays-Bas. Petits et grands s'y préparent plusieurs semaines avant le 5 décembre.

La fête prend chaque année des allures de fête nationale, tant est grand l'engouement des Néerlandais pour le saint homme, ancien évêque de Myre (Turquie).

La Saint-Nicolas se fête aux Pays-Bas le 5 décembre alors que dans les pays riverains qui connaissent la tradition (Belgique, Luxembourg, nord/nord-est de la France et Allemagne notamment), la fête est célébrée le 6 décembre. Les traditions diffèrent selon les pays, mais leur trait commun est la distribution de cadeaux ou de friandises aux enfants.

La version néerlandaise de la Saint-Nicolas a perdu toute connotation religieuse. C'est à présent une fête pour tous, catholiques ou non. Certes, Sinterklaas a conservé ses attributs d'évêque (une mitre et une crosse notamment), mais les Néerlandais ont fait de lui un sorte de père Noël bienveillant qui récompense les enfants sages.

Pakjesboot 070

Saint-Nicolas vient d'Espagne

Tous les enfants des Pays-Bas savent que Sinterklaas vit en Espagne. Pourquoi en Espagne? Personne ne le sait, mais c'est ce que disent les anciennes légendes et chansons.

Quoi qu'il en soit, Sinterklaas passe le plus clair de son temps à consigner dans son grand livre rouge les faits et gestes de tous les enfants, tandis que ses serviteurs, appelés Pieten préparent les cadeaux pour le 5 décembre et grimpent sur les toits pour remplir les chaussures des enfants.

Dans le passé, Piet était craint par les enfants auxquels on racontait qu'il emmenait dans son sac les garnements. Aujourd'hui toutefois, Piet est le grand ami des enfants et distribue des gourmandises et les cadeaux. Toutefois la couleur noire des Pieten est sujet de discussions relatées à l'histoire de l'esclavage. Raison pour laquelle certains Pieten changent lentement d'apparence et se montrent de plus en plus avec des traces de suie sur le visage dues à leur passage par la cheminée.

L'arrivée de Saint-Nicolas retransmise en direct à la télévision

2 semaines avant le 5 décembre, par tradition un samedi matin, Sinterklaas arrive aux Pays-Bas à bord d'un bateau à vapeur appelé pakjesboot 12 (le bateau aux petits paquets numéro 12). Chaque année, on choisit une ville différente pour la retransmission télévisée en direct de l'événement sur la chaîne nationale. Les enfants suivent attentivement tous les jours, le Sinterklaasjournaal.

Simultanément ou le samedi suivant, les villes et villages du pays organisent des joyeuses entrées. Le scénario est chaque fois le même: arrivée du bateau à vapeur, accueil du saint par le maire et des notables, tour à cheval dans la ville et programme spécial pour les enfants.

L'événement marque le début de la «saison de Sinterklaas». Pour les enfants, ceci signifie qu'ils peuvent régulièrement déposer leurs chaussures devant la cheminée dans l'espoir d'obtenir un petit cadeau. La saison est également prétexte à toutes sortes de réjouissances: concerts par des fanfares de Pieten dans les centres commerciaux, activités et séries télévisées quotidiennes pour enfants, fêtes d'entreprise sur le thème de la Saint-Nicolas, friandises spéciales (lettres en chocolat, pepernoten, taai-taai, speculoos), etc.

Le 5 décembre fêté en famille

Le 5 décembre, les Néerlandais fêtent pakjesavond, la soirée des paquets-surprise.

Dans certaines familles et dans un grand nombre d'établissements scolaires, on réalise encore à cette fin des surprises, sorte d'emballages originaux fabriqués en papier mâché et qui doivent donner à celui qui reçoit le cadeau une idée de son contenu, ou qui a trait à l'un de ses hobbys. Un poème personnalisé avec des indices supplémentaires peut accompagner la fameuse surprise.

De nos jours toutefois, les parents se contentent souvent d'offrir aux enfants des friandises et des jouets.

Publié: 24 octobre 2016Dernière mise à jour: 22 mars 2019